· 

ECZEMA

Lettre du 08/09/2017 de Therapeutesmagazine.com

Traitement naturel de l’eczéma : 12 solutions pour sa prévention et son soulagement

 

L’eczéma est la maladie de la peau la plus commune, correspondant à environ 30% des consultations en dermatologie. Il s’agit d’une maladie qui cause beaucoup d’inconfort chez les personnes touchées à cause des démangeaisons qu’elle provoque, et qui peut même mener à de l’anxiété et des troubles du sommeil. Nous vous proposons ici 12 manières de lutter contre cette maladie en soulageant ses symptômes.

Qu’est-ce que l’eczéma ?

 

L’eczéma est la maladie de la peau la plus commune, correspondant à environ 30% des consultations en dermatologie. Il s’agit d’une maladie de la peau qui se manifeste sous différentes formes : de fait, il existe l’eczéma atopique, de contact et nummulaire. L’eczéma atopique est commun chez les enfants, et est d’origine allergique, l’eczéma nummulaire ne touche que les adultes, et l’eczéma de contact est provoqué par une hypersensibilité locale suite au contact avec une substance particulière. Il se caractérise par des lésions irrégulières, généralement sèches et qui causent des démangeaisons intenses.  Il s’agit d’une pathologie qui vient par « poussées », pendant lesquelles les symptômes sont importants, suivies de périodes de rémission. C’est une maladie qui touche avant tout les enfants – 15-30% des enfants des pays industrialisés par rapport à 2-10% des adultes.

 

 

 

Traitement naturel de l’eczéma : 12 remèdes pour soulager les démangeaisons

 

1-    Luminothérapie

 

La luminothérapie peut aider à calmer les inflammations, réduire la démangeaison, augmente la production de vitamine D et aide à lutter contre les bactéries sur la peau (1). Ajouter entre 10 et 15 minutes d’exposition au soleil par jour, surtout quand les lésions apparaissent, peut amener un certain soulagement et accélérer le processus pour qu’elles passent.

 

2-    Vitamine D

 

En plus de s’exposer plus au soleil, manger des aliments riches en vitamine D, tels que du saumon, des sardines ou des œufs peut aider à prévenir l’eczéma chez les enfants et les adolescents. Pendant une poussée, il est conseillé d’obtenir entre 2000 et 5000 IU par jour, mais cet apport peut être plus important en cas de manque d’exposition au soleil. Des recherches suggèrent qu’un manque de vitamine D pendant la grossesse et durant l’enfance peut augmenter le risque de développer de l’eczéma (2).

 

3-    Hydratation

 

Une peau sèche est à la fois une des causes et un symptôme de l’eczéma, il est donc essentiel d’hydrater les zones affectées au moins deux fois par jour. L’huile de noix de coco est un hydratant idéal pour les personnes souffrant d’eczéma. Elle a des qualités antibactériennes, antifongiques et antimicrobiennes, apportant ainsi un soulagement qui pourrait même accélérer le processus de guérison.

 

4-    Guérir l’esprit comme le corps

 

Certaines maladies dermatologiques, telles que l’eczéma, ont des aspects psychologiques. Des recherches suggèrent que l’hypnothérapie, la méditation de pleine conscience, la relaxation musculaire, la respiration concentrée, la thérapie cognitivo-comportementale et la psychothérapie peuvent apporter un soulagement mais aussi revenir l’apparition de nouvelles lésions (3).

 

5-    Bains avec du sel de la mer morte

 

La mer morte est connue pour ses qualités thérapeutiques, et des chercheurs ont trouvé que prendre des bains avec du sel provenant de la mer morte peut améliorer l’hydratation de la peau, réduire les inflammations, augmenter les qualités protéctrices de la peau, et soulager les rougeurs (4). Puisque l’eczéma peut empirer lorsque la peau est exposée à des températures très chaudes ou très froides, l’eau devrait être juste suffisamment tiède. En sortant du bain, ne surtout pas frotter une serviette sur les lésions, séchez plutôt par tapotement.

 

6-    Compresses fraiches et humides

 

Appliquer une compresse fraiche et humide sur les lésions peut aider à calmer les démangeaisons. Cependant, si l’eczéma a formé des cloques, il est mieux d’éviter ce remède car il pourrait empirer le risque d’infection.

 

7-    Extrait de réglisse

 

Utiliser topiquement, l’extrait de réglisse semble réduire les démangeaisons causées par l’eczéma. Ajoutez quelques gouttes d’extrait à de l’huile de coco pour assurer les meilleurs résultats (5).

 

8-    Oméga-3

 

Selon une étude, en introduisant du poisson dans l’alimentation des enfants à partir de 9 mois, et en leur donnant du poisson frais une fois par semaine, leur risque de développer de l’eczéma diminue drastiquement (6). Les aliments riches en oméga-3 seraient donc une bonne piste pour la prévention de l’eczéma. De plus, même au moment de l’apparition des lésions, ces aliments sont très bénéfiques car ils aident à renforcer le système immunitaire et donc à accélérer le processus de guérison.

 

9-    Probiotiques

 

Des études indiquent que les probiotiques peuvent prévenir l’eczéma chez les enfants, et aider à calmer la sévérité des lésions (7, 8). De fait, les mères qui prennent des probiotiques pendant la grossesse et au moment de l’allaitement peuvent prévenir l’apparition d’eczéma chez leurs enfants. Pendant une poussée d’eczéma, il est conseillé de prendre une dose de probiotiques de bonne qualité d’entre 24 et 100 milliards d’organismes.

 

10- Huile essentielle de lavande

 

En plus de la démangeaison intense, les poussées d’eczéma peuvent causer de l’anxiété, de la frustration et des troubles du sommeil. L’huile essentielle de lavande est un traitement pour l’eczéma qui peut à la fois réduire ces symptômes et aider la peau à guérir. Ajoutez 10 gouttes d’huile essentielle à de l’huile de noix de coco ou de l’huile d’amande, et appliquez doucement le mélange sur la peau. L’odeur peut aider à l’endormissement, au moment où les démangeaisons sont les pires.

 

11- Vitamine E

 

Prendre 400 IU de vitamine E par jour peut aider à accélérer la guérison en réduisant l’inflammation. De plus, une application topique de vitamine E peut calmer la démangeaison et empêcher l’apparition de cicatrices.

 

12- Hamamélis

 

Si les lésions commencent à suinter, appliquer de l’hamamélis peut favoriser la guérison grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes. Une recherche a trouvé qu’une crème contenant de l’hamamélis et de la phosphatidylcholine (lécithine) est tout aussi efficace que de l’hydrocortisone (9). Pendant une poussée, appliquez doucement de la crème par tapotement sur les zones affectées avec un coton. Faites attention à utiliser de l’hamamélis sans alcool pour ne pas empirer la sécheresse de la peau.

 

 

 

Lettre de PURE SANTE du 25/05/17

 

Eczéma : l’huile fabuleuse du « magicien »

Chère lectrice, cher lecteur

Lawrence Durell est un écrivain britannique mort en 1990 et passé à la postérité pour des récits de voyage, des nouvelles et des romans où la critique la plus sérieuse loue « sensibilité, drôlerie et poésie » [1].

Bien.

Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui chez Lawrence Durell est la façon dont il guérit son…eczéma.

Comme il le précise lui-même, c’était un eczéma « humiliant », aggravé par une consommation excessive de vin et d’alcools.

Il avait pour s’en débarrasser consulté d’éminents dermatologues à Genève, Paris, Londres.

Tous lui donnèrent de la cortisone, comme c’est d’usage contre l’eczéma, mais sans effet durable. Et la vie continua, avec les affreuses plaques rouges et les terribles démangeaisons.

« Je me sentais comme un vieux chien avec la gale » disait Durell à propos de son eczéma…

Installé dans le midi de la France, il fit un jour sur le marché de Sommières, d’un vendeur de plantes, l’herboriste autodidacte Ludo Chardenonui avait ce jour-là sur son étal un flacon d’huile portant la mention « Eczéma ».

L’écrivain l’acheta sans espérer quoi que ce soit. Mais quinze jours plus tard, il était guéri [2]!

Et par la suite, lorsqu’une poussée revenait, il lui suffisait d’appliquer un peu d’huile de l’herboriste pour que l’inflammation cesse.

Epaté par sa guérison, il consacra même un article dans l’International Herald Tribune, un des principaux journaux américains, à Ludo Chardenon, baptisé pour l’occasion « Le Magicien des plantes », ce qui assura à notre herboriste une renommée mondiale.

Désormais, des centaines de touristes venus du monde entier allaient débarquer en Provence, espérant trouver sur l’étal de Ludo le remède à leur mal.

La question bien sûr est : qu’y avait-il dans cette préparation 


L’huile qui guérit son eczéma


Bienheureux êtes-vous, chers abonnés à la newsletter gratuite PureSanté, car figurez-vous que j’ai retrouvé la recette précise (et ce n’était pas une mince affaire) !

La voici donc:

Il vous faudra vous procurer des fleurs de lavande et de l’huile d’olive vierge (1repression à froid), puis :

Emplir aux ¾de fleurs de lavande un bocal de verre. Compléter avec l’huile d’olive jusqu’à ce que le bocal soit presque plein.

Ensuite mettre le bocal à chauffer au bain-marie pendant deux heures à petit feu. Laisser refroidir dans le bain, transvaser et filtrer.

Mettre en bouteille ou en petits flacons, et conserver à l’obscurité. régulièrement un peu d’huile jaune sur les parties du corps atteintes d’eczéma.

Et notre « magicien des plantes » propose également une autre technique, un peu plus sophistiquée, avec :

  • Bardane (racines) 10g
  • Fumeterre (plantes coupées) 10g
  • Houblon (cônes) 20g
  • Lavande (fleurs) 10g
  • Pensée sauvage (plantes coupées) 5g
  • Salsepareille (racines) 20g

Dans ½litre d’eau, mettre 3pincées de 3doigts de ces plantes mélangées. Faire bouillir pendant 4minutes, puis laisser infuser pendant 15minutes et passer. Boire 2tasses par jour, 20jours par mois et pendant 3mois, de cette préparation chaude ou froide, sucrée ou non [3].


Voilà ce qui a guéri l’écrivain britannique Lawrence Durell.

Cela marchera-t-il pour une autre personne ?

Je ne me permettrai évidemment pas de l’affirmer. Mais qu’en coûte-t-il d’essayer ? Un peu d’investissement, un peu d’application.

Et surtout, ce qui me paraît le plus fondamental, la volonté de reprendre le contrôle sur l’acte de soin, de ne plus être qu’un« patient passif » qui avale tout ce qu’on lui donne sans réagir.


Mystérieux eczéma


Et si les remèdes de Ludo Chardenon ne fonctionnent pas pour vous, alors il faudra persévérer et essayer de comprendre ce qui s’est passé pour que l’eczéma fasse son apparition (souvent brutale) dans votre vie.

Il faut dire qu’il s’agit là de l’une de ces maladies paradoxales : elle est à la fois relativement banale mais aussi une pathologie devant laquelle la médecine est notoirement démunie, tant pour expliquer ses causes que pour proposer des traitements efficaces.

Aujourd’hui, la science suggère que l’eczéma a des origines complexes, avec une carence en protéines comme la filaggrine, qui perturbe la formation de la peau.

Mais lorsqu’on creuse, on trouve « un peu de tout », pour essayer d’expliquer l’eczéma :

« L'existence de prédispositions génétiques, les conditions environnementales, les processus inflammatoires qui se déroulent dans la peau sont autant de facteurs qui jouent un rôle »

« On sait qu’un déficit, un déséquilibre ou un dysfonctionnement des substances (p ex. des protéines ou des lipides) responsables de la constitution de la couche cutanée superficielle perturbent sa fonction barrière. Ce défaut renforce l’évaporation cutanée et la peau devient très sèche. La peau devient par ailleurs plus perméable aux allergènes et à d’autres substances présentes dans l’environnement, qui sont alors susceptibles de déclencher des réactions inflammatoires. »

« côté des modifications de la structure de la peau, le climat/le temps, le stress psychique, les irritations chimiques (pex. produits pour la douche ou la lessive) peuvent également influencer l’état de la peau. »

« Les facteurs déclencheurs varient d’une personne à l’autre et peuvent également varier pendant la vie. Souvent, plusieurs facteurs entrent en jeu en même temps, c’est pourquoi déterminer le ou les facteurs déclencheurs est souvent difficile. [4]

Ce qui revient à dire que l’eczéma demeure largement mystérieux. Pourquoi qu’à certains endroits du corps, et pas partout Pourquoi apparaît-il soudain pour disparaître aussi vite?

Ces questions aujourd’hui restent largement débattuesais on peut retenir quelques pistes de traitement possibles, et j’évoquerai ici celles publiées dans un numéro des Dossiers de Santé et Nutrition consacré au sujet [5] :

Hydrater la peau

L’eczéma est caractérisé par des défauts dans la fonction barrière de l’épiderme, et une altération de sa capacité à retenir l’eau.D’où l’importance de bien hydrater la peau avec des crèmes hydratantes ou émollientes (qui ramollissent la peau)Dans un essai contrôlé randomisé réalisé aux Etats-Unis [6], mené sur 124 nouveau-nés, certains ont reçu un traitement émollient sur tout le corps à partir l’âge de 3 semaines, d’autres n’ont rien reçu. Le fait d’appliquer une crème émolliente sur le corps diminue de 50 % le risque de développer de l’eczéma à l’âge de 6 mois.

Huile de coco et eczéma

Des chercheurs ont comparé les effets d’huile de coco vierge et d’huile minérale sur 117patients atteints d’éczéma (léger à modéré).Les symptômes ont diminué de 68% dans le groupe qui utilisait de l’huile de coco et de 38% dans le groupe «huile minérale».

Eczéma et probiotiques

Les probiotiques (lactobacilles, bifidobactéries…) sont des bactéries vivantes réputées pour améliorer le fonctionnement du système immunitaire, et pourraient ainsi avoir un rôle protecteur dans la prévention de l’eczéma [7].

Une méta-analyse d’essais contrôlés randomisés a en effet conclu à l’efficacité des probiotiques dans le traitement de la l’eczéma chez les enfants âgés de plus de 1 an et les adultes [8].

Les enfants qui ont pris des probiotiques avant l’âge de 2 ans voient les effets bénéfiques se maintenir encore 2 ans après [9] : une modification de la flore bactérienne intestinale pendant la petite enfance peut donc perdurer, ce qui représente un espoir important pour le traitement de l'eczéma

 

Eczéma et vitamine D

Un déficit en vitamine D a été associé à des symptômes de l’eczéma plus sévères.

Des études montrent que les enfants qui vivent dans des pays ensoleillés (ce qui favorise la production de vitamineD) souffrent moins d’allergies et d’eczéma.

des hypothèses permettant d’expliquer ce lien est le rôle majeur de la vitamineD dans le fonctionnement du système immunitaire.

En France, on conseille de s’exposer au soleil de la mi-journée 10 à 20 minutes par jour à la belle saison, bras et jambes nus (et si possible torse nu également), sans aller jusqu’à la rougeur.

En hiver, la prise de compléments est indispensable.

Dans un essai clinique mené sur 60 patients [10], ceux qui ont reçu une supplémentation en vitamine D (1600 UI de cholécalciferol) ont vu une nette amélioration de leurs symptômes.

Un complément de vitamine E (d-alpha tocophérol) ajouté à celui de vitamine D améliore encore plus les symptômes de la dermatite atopique [11]

Huiles d’onagre et de bourrache

Ces huiles sont généralement préconisées parce qu’elles renferment de l’acide gamma-linolénique, un acide gras de la famille oméga-6, mais qui, contrairement à la plupart des membres de cette famille, a des propriétés anti-inflammatoires.L’acide gamma-linolénique est également réputé pour son effet bénéfique sur la peau, même s’il faut reconnaître que les études sur l’efficacité de ces huiles ont donné des résultats contradictoires [12]

Eczéma et régime alimentaire

Dans une étude parue en 2006 dans l’European Journal of Dermatology [13], les chercheurs ont remarqué que l'intolérance au gluten (avec ou sans maladie cœliaque) pouvait être la cause d'un certain nombre de maladies de la peau allant du psoriasis à l'eczéma.

D’autre observations récentes laissent penser que l’eczéma pourrait être contrôlé en améliorant l’imperméabilité de l’intestin, ce qui passe généralement par un régime sans gluten ni laitages.

Des chercheurs ont mis en avant que la prévalence de l’eczéma est 3 fois plus importante chez les personnes qui souffrent de maladie cœliaque (maladie chronique de l’intestin déclenchée par la consommation de gluten) et 2 fois plus importante dans les familles de patients souffrant de maladie cœliaque.

Autre point intéressant, les résultats de l’étude ISAAC (International Study of Asthma and Allergies in Childhood) montrent que manger 3 fois par semaine ou plus au fast-food augmente le risque d’eczéma ou en aggrave les symptômes [14].

Si vous avez de l’eczéma, ou vous avez réussi à vous en débarrasser, n’hésitez pas à partager vos remèdes avec les lecteurs de PureSanté en cliquant ici. Sur ce sujet (comme sur d’autres), la médecine aurait grand besoin de demander l’aide de ses patients !

Quant à Ludo Chardenon, son Paradis des Plantes (le nom de son étal) et Lawrence Durell, ils ne sont plus sur cette terre. Mais des années plus tard, ce qu’ils ont semé est en train de pousser, j’aurai l’ de vous en reparler. Plutôt encourageant, non ?

Santé !

Gabriel Combris

 

Sources :

[2] L'homme des simples

[3] Ludo Chardenon, Mémoires et Recettes, Actes Sud.

[4] http://www.aha.ch/centre-allergie-suisse/info-allergies/eczemas-reactions-cutanees/eczema-dermatite-atopique/?oid=1579&lang=fr

[5] Thierry Souccar, Les Dossiers de Santé Nutrition n°38, Novembre 2014, Barrer la route à l’eczéma.

[6] Simpson EL, Chalmers JR, Hanifin JM, Thomas KS, Cork MJ, McLean WH, Brown SJ, Chen Z, Chen Y, Williams HC. Emollient enhancement of the skin barrier from birth offers effective atopic dermatitis prevention. J Allergy Clin Immunol. 2014 Oct;134(4):818-23. doi: 10.1016/j.jaci.2014.08.005.

[7] Panduru M, Panduru NM, SÄlÄvÄstru CM, Tiplica GS. Probiotics and primary prevention of atopic dermatitis: a meta-analysis of randomized controlled studies. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2014 Apr 4. doi: 10.1111/jdv.12496. [Epub ahead of print]

[8] Kim SO, Ah YM, Yu YM, Choi KH, Shin WG, Lee JY. Effects of probiotics for the treatment of atopic dermatitis: a meta-analysis of randomized controlled trials. HYPERLINK "http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24954372" Ann Allergy Asthma Immunol. 2014 Aug;113(2):217-26. doi: 10.1016/j.anai.2014.05.021. Epub 2014 Jun 20.

[9] K. Wickens, P. Black, T. V. Stanley, E. Mitchell, C. Barthow, P. Fitzharris, G. Purdie, J. Crane. A protective effect of Lactobacillus rhamnosus HN001 against eczema in the first 2 years of life persists to age 4 years. Clinical & Experimental Allergy, 2012 (42) 1071–1079.

[10] Amestejani M[Author] 

[11] Javanbakht MH, Keshavarz SA, Djalali M, Siassi F, Eshraghian MR, Firooz A, Seirafi H, Ehsani AH, Chamari M, Mirshafiey A. Randomized controlled trial using vitamins E and D supplementation in atopic dermatitis. J Dermatolog Treat. 2011 Jun;22(3):144-50. doi: 10.3109/09546630903578566. Epub 2010 Jul 24.

[12] Bamford JTM, Ray S, Musekiwa A, van Gool C, Humphreys R, Ernst E. Oral evening primrose oil and borage oil for eczema. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 4. Art. No.: CD004416. DOI: 10.1002/14651858.CD004416.pub2

[13] Humbert P[Author]

[14] Ellwood P[Author]




Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

PureSanté est un service d'information gratuit de SNI Editions.
Pour toute question, rendez-vous ici.

Tiré de la lettre NEO NUTRITION du 28/01/2017 par Eric Müller du 28/01/2017

 

L’eczéma n’est pas un problème isoléChère lectrice,
Cher lecteur,

Être atteint d’eczéma est un supplice.

La démangeaison est telle qu’on se gratte jusqu’au sang.

Votre peau douce devient une croûte rouge et sèche.

Mais l’eczéma n’est pas uniquement un problème de surface.

Les personnes souffrant d’eczéma ont un risque accru d’autres maladies sérieuses dont votre médecin ne vous a peut-être pas parlé.

Une vaste étude parue en 2015 énumère ces risques [1] :

  • Risque d’obésité : + 54 %
  • Risque d’hypertension artérielle : + 48 %
  • Risque de cholestérol élevé : + 33 %
  • Mécaniquement, leur risque de maladies du cœur qui augmente, notamment l’infarctus
  • Risque de diabète de type 2 : + 35 %. Mais il possible que la relation soit inverse. En effet, les diabétiques sont souvent atteints d’éruptions cutanées.

Il faut aussi lier l’eczéma à l’anxiété et à la dépression. Pour certains, c’est l’anxiété qui déclenche des crises d’eczéma. Pour d’autres, c’est l’eczéma qui les rend anxieux. À noter que les personnes atteintes d’eczéma, d’anxiété et de dépression sont souvent en déficit d’oméga-3 [2].

Mais la recherche sur l’eczéma n’en est qu’à ses débuts. Chaque jour, les patients rapportent de nouveaux problèmes visiblement liés à l’eczéma.

Constatant le nombre de problèmes de santé qui apparaissent en même temps que l’eczéma, les chercheurs commencent à penser que celui-ci fait partie d’une inflammation chronique de tout le corps. L’eczéma ne serait que le symptôme le plus identifiable.

Si vous ne parvenez pas à faire régresser votre eczéma, peut-être devriez-vous essayer une approche globalequi prend le corps dans son ensemble.

La meilleure manière de commencer est d’adopter une « alimentation anti-inflammatoire ».

Qu’est-ce qu’une alimentation anti-inflammatoire ?

Le concept paraît obscur. Mais une alimentation anti-inflammatoire consiste avant tout à réduire votre production de molécules pro-inflammatoires (cytokines, prostaglandines E2, etc.).

Cela suppose de suivre un régime semi-végétarien, proche de la diète méditerranéenne.

Vous devez donc manger autant de légumes et de fruits que possible. Il faut privilégier les bonnes graisses oméga-3 qu’on retrouve dans les noix [3], petits poissons gras.

Vous devez limiter votre consommation d’aliments transformés (pain blanc, pâtes, pommes de terre, riz blanc), de produits laitiers et de viande rouge [4].

Des chercheurs de Liverpool ont établi le top 5 des aliments anti-inflammatoires :

  • Oignon (riche en polyphénols)
  • Curcuma
  • Raisin rouge
  • Thé vert
  • Baies d'açaï [5]

Les compléments alimentaires à considérer

Plus haut, nous expliquions que les personnes atteintes d’eczéma sont souvent en déficit d’oméga-3.

C’est vrai qu’il n’est pas facile de garantir des apports suffisants en oméga-3 par l’alimentation seule. C’est pourquoi il est recommandé de prendre un complément.

L’autre zone de travail est la muqueuse intestinale. Les maladies inflammatoires chroniques sont souvent liées à un dysfonctionnement là où les aliments sont assimilés. Le problème est un déséquilibre dans la flore bactérienne installée à cet endroit.

Les essais cliniques ont montré qu’un traitement avec des probiotiques était une solution intéressante aux maladies inflammatoires chroniques [6]. C’est un traitement à essayer en cas d’eczéma.

Les compléments que je commande pour ma famille

Ma famille prend la Formule Oméga-3 et le probiotique Microflore Balance de Cell’innov. C’est pour nous un traitement préventif.

Il existe d’autres bons produits (notamment chez SuperSmart). Mais le laboratoire Cell’innov propose le réapprovisionnement automatique. Plus besoin de surveiller nos stocks et de repasser commande. Les cures nous sont envoyées automatiquement. Ça nous simplifie l’existence.

Nous prenons 1 gélule de probiotiques le matin à jeun. Puis 2 gélules d’oméga-3 pendant le petit-déjeuner. Et enfin 2 gélules d’oméga-3 pendant le dîner.

Bien à vous,

Eric Müller

PS : Si vous cherchez un soulagement immédiat, il existe plusieurs remèdes en application locale pour l’eczéma : l’huile vierge de noix de coco, l’huile de jojoba, la plante cardiosperme (pois de cœur), et l’argile colloïdale bentonite.

 

 

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0