· 

THYM

Le thym, plante aromatique mythique

Le thym, condiment et alicament aux multiples vertus.
Plante aromatique mythique du bassin méditerranéen et qui fleure bon la Provence, le thym en parfumant délicatement les plats est un allié pour notre santé car comme nous le savons, tout ce que Dame Nature nous offre renferme de nombreuses vertus pour la santé.

La petite histoire du thym

thymThym, Thymus vient du grec thumon qui signifie « offrande » (que l’on brûle) et « parfum » du fait de l’odeur agréable qu’il dégage lorsqu’on le fait brûler.

Originaire du bassin méditerranéen, le thym aime les sols secs, rocailleux et bien drainés. Il pousse essentiellement dans les régions ensoleillées et peut résister aux très fortes chaleurs. La capacité de cette plante à résister à de très fortes chaleurs provient aussi de son huile essentielle qui, produite la nuit, s’évapore le jour : c’est par cette action que la chaleur sera consommée. Ce principe fut découvert en 1960. C’est aussi pourquoi le thym sauvage sera moins résistant une fois transplanté en Europe occidentale.

Le thym était déjà très utilisé durant l’Antiquité. En effet les Égyptiens l’utilisaient dans le processus de momifications pour embaumer leurs morts.
Dans la mythologie grecque, le thym serait né d’une larme versée par Hélène enlevé par Pâris lors de la Guerre de Troie » En effet, tellement triste chaque larme qu’elle versait sur le sol se transformait immédiatement en touffe de thym. Devenu symbole de courage, les gladiateurs faisaient brûler du thym comme de l’encens avant chaque combat pour augmenter leur confiance en eux.

Ils le faisaient également brûler pour purifier l’air, chasser les mauvais esprits et éloigner les animaux nuisibles. Il était apprécié dans le bain pour sa fragrance stimulante.
Théophraste (327-287 av. J.-C.) dans ses études sur les Plantes naturelles cite deux espèces de thym, l’un blanc, médicinal et mellifère et l’autre noir, « qui corrompt l’organisme et suscite la bile ».

Hippocrate en parle, et Galien dit que « le thym est propre à nettoyer les parties nobles du corps et à jeter hors toutes les fluidités de la poitrine ».

Pline conseille de cueillir le thym quand il est en fleurs, de le faire sécher et de le donner aux malades souffrants de maux de gorge.

Les Romains, avaient découvert ses propriétés reposantes et en remplissaient leur matelas pour jouir d’un meilleur sommeil. Le fait qu’aujourd’hui encore une branche de thym glissée dans son oreiller permette de s’endormir nous vient de cette origine qui a traversé le temps. Ils en faisaient également des cosmétiques. Le thym servait pour aromatiser les boissons alcoolisées.

thymAu XIIe siècle, Hildegarde de Bingen s’en servait pour soigner la lèpre, les paralysies et l’infection par les poux. Grâce à lui on traitait les crampes, le hoquet, et les morsures des bêtes venimeuses.

Au Moyen-Age le thym donnait du courage aux chevaliers lors ces croisades. Les damoiselles brodaient des abeilles voletant près d’une branche de thym sur les écharpes qu’elles offraient à leur chevalier qui partait trop loin de leur cœur. On fabriquait des philtres d’amour à base de marjolaine, de thym, de verveine et de fleurs de myrte.

Placé sous les oreillers il favorisait le sommeil en chassant les cauchemars et sur les cercueils lors des funérailles car on pensait qu’il facilitait le passage dans l’autre vie.
Les nobles portaient du thym sur leurs habits pour se protéger des épidémies.

À l’époque les vertus médicinales du thym ne sont plus à prouver et il devient la référence et l’emblème de la cuisine provençale. Il est depuis longtemps le pilier du « bouquet garni ».
Le thym pousse à l’état sauvage sur les collines et les garrigues. On l’appelle alors « farigoule ».
Dans le langage des fleurs, il est symbole de courage, amour durable, esprit de créativité, dynamisme et résistance physique.
Le Pr Henri Joyeux, cancérologue et chirurgien connu, lui consacre un livre : Le thym et le chirurgien.

Un peu de botanique

thymLe thym fait partie de la famille des lamiliacées (Lamiaceae ) et comporte plus de 300 espèces.
Originaire du bassin méditerranéen, il se présente sous la forme d’un sous-arbrisseau de type vivace. Sa taille peut atteindre une trentaine de centimètres portant de petites fleurs rose pâle ou blanches.

Le thym est très utile au jardin car il éloigne les pucerons et les mouches blanches tout et attire les insectes pollinisateurs, notamment les abeilles.

Il existe plus de 300 espèces de thym, nous retiendrons :
  • Le thymus vulgaris, le plus connu. Le classique pour la cuisine. La plupart des variétés de commerce sont très résistantes et se cultivent partout.
  • Le thymus citriodorus, thym citronné, pour parfumer et relever les plats. En outre, les feuilles sont également utilisées pour la préparation de salades ou encore de sauces parfumées.
  • Le thym serpolet. Plus petite, cette espèce forme des tapis de 10/15 cm de hauteur. Un goût plus léger que le thym commun. Il supporte moins bien le froid et l’humidité.

Les vertus du Thym

Que contient le thym, nous considérons ici le thym sec. Le thym est une plante bénéfique pour notre santé.
Une source de vitamines et de minéraux non négligeables pour notre système immunitaire.

thym

Eau : 7,8 g/100 g

Sodium : 36,7 mg soit l’équivalent en sel de 92,484 mg/100 g

Fibres : 27,8 g/100 g

Vitamine A : bétacarotène : (2270 µg/100 g) essentielle pour la santé, la vitamine A joue également un rôle important dans la vision au niveau de l’adaptation de l’œil à l’obscurité, elle participe également à la croissance des os, à la régulation du système immunitaire. Notre organisme peut transformer en vitamine A certains caroténoïdes on les qualifie de provitamine A ou bêta-carotène. Ce qu’il faut savoir c’est que le bêta-carotène ne se transforme en vitamine A que dans la mesure où l’organisme en a besoin. Le bêta-carotène est un pigment qui a une action filtrante face au soleil.

Vitamine B1 : (0,341 mg/100 g), c’est une coenzyme, importante pour la production d’énergie puisée dans les glucides que nous absorbons. Elle favorise la transmission de l’influx nerveux et aide à une bonne croissance.

Vitamine B2 : (0,266 mg/100 g), importante dans la production d’énergie. Elle sert aussi à la fabrication des globules rouges et des hormones, ainsi qu’à la croissance et à la réparation des tissus.

Vitamine B3 : (3,28 g/100 g), importante dans la production d’énergie. Elle participe également au processus de formation de l’ADN (matériel génétique), permettant ainsi une croissance et un développement normaux.

Vitamine B6 : (0,31 g/100 g), elle est essentielle car notre organisme ne sait pas la fabriquer et joue un rôle de cofacteur dans un grand nombre de processus liés au métabolisme des acides aminés et des protéines.

Vitamine B9 : (91,3 µg), joue un rôle essentiel dans la fabrication de toutes les cellules de notre corps, dont la production de notre matériel génétique, le bon fonctionnement du système nerveux et immunitaire.

Vitamine C : (16,7 mg/100 g)le rôle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delà de ses propriétés antioxydantes. Elle contribue aussi à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. De plus, elle protège contre les infections, favorise l’absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation.

Vitamine E : (9,15 mg/100 g), est un antioxydant très important, protecteur des cellules du corps, notamment les globules rouges et les globules blancs (cellules qui font partie du système immunitaire).

Vitamine K1 : (1710 µg/100 g) joue un rôle essentiel dans la coagulation sanguine. Elle participe aussi à la formation d’une protéine de l’os : l’ostéocalcine et retarde l’apparition de l’ostéoporose en maintenant le calcium dans les os.

Calcium : (1 260 mg/100 g) joue aussi un rôle important dans la coagulation du sang, le maintien de la pression sanguine et la contraction des muscles, dont le cœur.

Cuivre : (0,86 mg/100 g) en tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

Fer : (82,4 mg/100 g) toutes les cellules de notre corps sont composées de fer. Il est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang et joue un rôle important dans la fabrication de nouvelles cellules, des hormones et des neurotransmetteurs.

Manganèse : (7,87 mg/100 g) agit à titre de prévention sur les dommages causés par les radicaux libres.

Magnésium : (110 mg/100 g), le  » sel antistress « . Assure un bon équilibre nerveux et régularise l’excitabilité musculaire. Une carence favorise la fatigue, l’anxiété, l’insomnie, la constipation et la spasmophilie. Très utile à l’être humain car il participe au développement osseux, à la construction des protéines, les dents et le système immunitaire.

Phosphore : (134 mg/100 g) considéré comme le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium. Il joue un rôle important pour le maintien de la santé des os et des dents.

Potassium : (541 mg/100 g) important pour la croissance et l’entretien des cellules. Indispensable au système nerveux et à la contraction musculaire normale – y compris le muscle cardiaque. Le potassium est également un électrolyte qui aide à équilibrer les fluides du corps humain, important pour maintenir une bonne pression artérielle

Zinc : (6,19 mg/100 g) joue un rôle important dans le cadre des réactions immunitaires, de la fabrication du matériel génétiques, de la cicatrisation des plaies et du développement du fœtus.

Le thym et notre santé

Les vertus médicinales du thym sont nombreuses
thym
Que ce soit sous forme de tisanes, de décoctions ou d’huile essentielle, le thym possède des propriétés antibactériennes et antifongiques.

Le thym a une activité anti-inflammatoirecicatrisante, anti-infectieuse et freine la prolifération des bactéries.

Le thym a une action antiseptique et antibactérie. L’huile essentielle de thym est concentrée en phénol, notamment le thymol, qui en fait un antibiotique puissant.

Son activité antimicrobienne est efficace pour renforcer le système immunitaire et pour aider l’organisme à éliminer virus et bactéries.

Le thym a une activité antifongique et stoppe la prolifération des champignons. il soigne le pied d’athlète avec efficacité.

Le thym est expectorant dans les affections respiratoires. Sa forte concentration en phénol permet de lutter contre les maladies des voies respiratoires : bronchite, rhume, grippe et asthme. (favorise le rejet des glaires). Il calme les irritations de la gorge et les voies respiratoires supérieures. En inhalation il calme la toux et débouche le nez. En hiver, il est utile pour renforcer le système immunitaire et pour aider l’organisme à éliminer virus et bactéries.

Le thym intervient au niveau de la digestion (en infusion) en diminuant les fermentations qui favorisent la digestion en évitant ballonnements et flatulences, les nausées et les crampes d’estomac en aidant à absorber les aliments contenant beaucoup de fer. On l’utilise par ailleurs pour traiter les gastro-entérites sous forme d’infusions prises tout au long de la durée de la maladie.

L’efficacité de son action antibactérienne a été prouvée dans la lutte contre une bactérie souvent liée aux ulcères de l’estomac « Helicobacter pylori« .
C’est aussi un puissant vermifuge pour éliminer les parasites intestinaux.

Le thym a un effet stimulant qui favorise la circulation sanguine. Lutte contre la fatigue, l’hypotension, l’anémie, les insomnies, et ouvre l’appétit.

thymLe thym est un décontractant musculaire possède un véritable pouvoir antispasmodique. Le thymol, les flavonoïdes et le carvacrol contenus dans le thym sont connus pour décontracter les muscles. Dans le cas de douleurs dorsales musculaires ou après un effort physique, se plonger dans un bain contenant une infusion de thym, vous en sortirez soulagé. En friction, ses vertus calmantes dénouent les tensions, les contractures musculaires ainsi que les douleurs d’origine rhumatismales et du nerf sciatique.

Le thym a des propriétés toniques. C’est un puissant antioxydant grâce aux flavonoïdes qu’il contient, des études récentes ont établi des vertus potentielles dans le traitement du vieillissement notamment dans le fonctionnement du cerveau. Il s’avère utile dans le traitement d’une tension artérielle trop basse ou d’acuité nerveuse réduite.

Le thym agit efficacement contre la plaque dentaireLe thym contient du thymol qui a des effets très bénéfiques sur la santé de la sphère bucale, notamment les caries et les bactéries qui causent la gingivite.
Remplacez votre rince-bouche ordinaire, par une décoction : faites infuser 5 gr de thym dans 100 ml d’eau bouillante pendant 10 minutes. Filtrez le mélange et laissez refroidir. Rincez-vous la bouche avec cette décoction. Quelques fois par semaine, vous pouvez remplacer le dentifrice par du thym sec pulvérisé imprégné sur votre brosse à dents.

Applications et posologie

En usage externe
En compresses sur les plaies, contre les piqûres d’insectes et morsures de serpents, essence ou plante froissée (traitement d’appoint).

Contre les rhumatismes
Hachez-le thym puis le faire chauffer dans un récipient, le mettre dans une gaze et appliquer chaud.
Bain aromatique : 500 g de thym bouillis dans 4 litres d”eau, ajoutés à l’eau du bain (arthrite, goutte, rhumatismes, asthénie. Fortifiant antidouleurs, revigorant.

thymLotion capillaire, décoction concentrée : décoction de 100 g de thym par litre d’eau, qu’on laisse réduire de moitié. Frictionnez le cuir chevelu avec cette lotion tonique et rincez après le shampoing. Cette décoction peut servir en lavage ou compresse pour panser des plaies. Efficace contre la pédiculose, la gale.

Thym frais : contre les douleurs. Faire chauffer à sec du thym frais dans une poêle en fer puis appliquer bien chaud entre deux mousselines sur les parties douloureuses.

Bain de thym : à préparer en décoction de 500 g de thym bouilli dans quelques litres d’eau à ajouter à l’eau du bain. Fortifiant, antidouleurs, revigorant.

Utilisation interne
Infusion : 20 à 30 g de plante par litre d’eau bouillante. 3 ou 4 tasses par jour comme stimulant contre les rhumes et les mauvaises digestions. (entre ou avant les repas), ou faites infuser 1 g (1 cuillère à soupe) par tasse d’infusion. Ajoutez les feuilles de thym à votre eau à peine frémissante. Laissez infuser 10 mn. Vous pouvez boire jusqu’à 3 infusions par jour. Une bonne cuillère de miel est toujours la bienvenue pour accompagner la tisane au thym.

Sirop : dissoudre 175 g de miel dans 100 g d’infusion chaude. Contre la coqueluche.

Huile essentielle, en gouttes 3 à 5 gouttes par jour dans du miel ou sur un morceau de sucre ou dans une huile de massage.

Un produit cosmétique naturel insoupçonné

Le thym possède des propriétés tonifiantes. Son eau resserre les pores de la peau et permet ainsi de purifier la peau des sujets atteints d’acné. Il revitalise et régénère la peau, son huile tonifie le corps.
Le thym est notre allié dans bien des situations, il est bon d’en avoir toujours à porter de main.

Le thym en cuisine

Le thym parfume délicatement les plats. Pilier du fameux bouquet garni indispensable à tous les mijotés, le thym apporte sa touche parfumée.

thymAjouté à la ratatouille, à la pizza, à une brouillade, c’est la Provence assurée à votre table.
Le thym en branche pour parfumer vos plats…
Il se marie à la perfection avec de la volaille, du gibier ou encore du poisson. Pour assaisonner les brochettes

Associé à l’ail et le citron le résultat est excellent pour accompagner un poisson.
Rien de tel que les légumes du sud (tomate, courgettes, aubergines,…) dans un Tian de légumes par exemple pour retrouver cette saveur inégalable.

Le thym citron pour vos desserts. Original dans une salade de fruits, sur une tarte ou encore dans un riz au lait, sur une crème brûlée. Il côtoie avec bonheur le fromage de chèvre, aromatise également l’huile ou le vinaigre et donne une excellente liqueur.

Comment conserver le Thym

Le thym frais se conserve 7 jours au frais, dans un sachet plastique disposé dans le bac du réfrigérateur. Il peut également se congeler, mais seulement après l’avoir ciselé et plongé dans l’eau.

Dernière façon de conserver le thym : le faire sécher, tête en bas, à l’abri de la lumière et de la chaleur, puis le garder dans une boîte hermétique.

Le thym peut se substituer aux produits ménagers, le saviez-vous ?

Les personnes sensibles ou allergiques aux substances chimiques contenues dans les produits ménagers, le thym apporte une solution naturelle et efficace.
Utilisez quelques gouttes d’huile essentielle de thym dans l’eau de votre seau pour nettoyer vos sols. Un chiffon enduit de cette même huile pourra désinfecter et lustrer vos plans de travail, intérieurs d’armoires ou de réfrigérateur en laissant une délicate odeur de fraîcheur.

Mise en garde

Anticoagulant
Du fait de la quantité élevée de vitamine K dans le thym, vitamine également fabriquée par l’organisme, les personnes qui prennent des médicaments anticoagulants, doivent modérer leur alimentation en produit contenant de la vitamine K. Il est fortement conseillé de consulter un médecin pour connaître les sources alimentaires de vitamines K.

Contre-indications
Les seules contre-indications du thym concernent les personnes allergiques aux plantes de la même famille comme la menthe, la lavande et le romarin par exemple. L’utilisation du thym, autre que culinaire, n’est pas conseillée aux femmes enceintes ou qui allaitent.

Effets secondaires indésirables
Le thym provoque peu d’effets indésirables. Un surdosage peut entraîner des réactions allergiques, voire des troubles de la digestion comme des brûlures d’estomac ou des diarrhées.

Attention
Si vous êtes sous traitement médicamenteux, prenez soin de le préciser à votre médecin ou à votre pharmacien avant de vous faire prescrire un traitement phytothérapeutique. Ces conseils ne remplacent pas l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien. Toujours demander conseil à son médecin.
Avec les huiles essentielles, la prudence est de rigueur. Il est recommandé de débuter à petites doses et de diluer l’HE dans un peu d’huile d’olive avant de l’appliquer sur la peau, afin d’éviter tout problème d’allergie. Il est bon de demander l’avis d’un médecin spécialiste en aromathérapie.

Pour en savoir plus :

Le thym et le chirurgien
de Pr Henri Joyeux et Guillaume Bouguet – Éditions du Rocher

mirabelle

Connaissez-vous l’un des premiers signes de la maladie d’Alzheimer ? C’est l’anosmie, c’est-à-dire la perte de la perception des odeurs : stimulez-vous en particulier avec les extraordinaires odeurs des thyms. Savez-vous que le thym est un indicateur biologique du changement climatique ? Connaissez-vous les vertus des bains de pieds au thym, qui soulagent les pieds fatigués et assouplissent l’ongle incarné ? Savez-vous que les petites plaies peuvent être désinfectées avec des brins de thym ? Connaissez-vous les effets antalgiques des feuilles de thym quand vous êtes piqués en pleine campagne ? Savez-vous qu’au Moyen – Age, pour lutter contre les odeurs pénibles, les nobles portaient un petit bouquet de thym autour du cou ? Connaissez-vous l’aromiel, ce mélange de miel et de quelques gouttes d’huile essentielle de thym pour éviter les pathologies de l’hiver ? Connaissez-vous l’effet thérapeutique de quelques gouttes d’huile essentielle de thym dans un mouchoir pour stopper une sinusite débutante ? Savez-vous que chez le thym, il y a des femelles et des hermaphrodites : c’est la gynodioécie ? Connaissez-vous les amoureux du thym ? Le lapin, la cuscute, et le moucheron des Galles ?

Principales sources :

Écrire commentaire

Commentaires: 0